L'Hermine 2 - En-tête

L'Hermine 2 - Voyage en Méditerranée

L'Hermine II - Menu
Le dernier article : De Serifos au chantier à Galatas
L'Hermine 2 2017 De Serifos à Galatas
logo
De Serifos à Galatas via Sifnos et Kithnos

Du 14 Juin au 23 Juin : de Serifos à Galatas via Sifnos et Kithnos

Derniers jours au bord des Cyclades. Radio-pontons raconte qu'en France la canicule règne et qu'à Châteauroux, dans l'Indre, le thermomètre affiche 38°C. Ici, même scénario que d'habitude : trois jours de calme qui donnent une petite poussée de température l'après-midi, puis le vent reprend, force 5 à 6 du Nord, et nous voilà avec 20°C le matin, et 25°C l'après-midi.

Le dernier éternuement d'Eole nous bloque à Serifos de nouveau pour quatre jours, avant qu'une offensive de stabilité et de chaleur nous permette de ranger les polaires et de faire route vers notre but ultime, le chantier.

Diaporama Modle
Gyalos Plati

Les 14 et 15 Juin : de Serifos-Livadhi à Sifnos-Gyalos Plati et retour

Un petit vent d'Ouest peu matinal pour descendre plein Sud en longeant la côte Ouest de Sifnos. Arrivés au cap Sud de l'île, virage sur bâbord en direction de la belle baie de Gyalos Plati. On peut mouiller devant la plage, mais le port a été réaménagé et offre de nombreuses places cul au quai sur pendille derrière le môle. Un chef de port compétent et justement autoritaire vous indique votre place et donne le tempo. Bien conseillés, bien amarrés. Tarif unique : amarrage seul 15 €, avec eau et électricité 20 €. Il y a la place pour une quinzaine de bateaux. Il paraît qu'il y a du clapot par vent fort de Nord.

Baignade soit à la plage, soit autour du môle où l'eau est limpide : les poissons, ce n'est pas du menu fretin.

Nous sommes descendus à quatre bateaux : Bolero, Ca'd'Oro, Beg An Ar Vir et nous. Le soir apéro collectif, sponsorisé par Ouzo Plomari.

Malgré le nombre d'appartements, de cafés et de tavernas, et malgré le soleil et la température estivals, la plage est peu fréquentée ; ce sera un peu plus animé dans la soirée.

Vent du Nord annoncé pour vendredi, calme samedi, mais nouvelle bouffée de Nord 20 à 30 noeuds pour dimanche, lundi et mardi. Malgré l'intérêt que présentent les autres mouillages de l'île, Faros et Vathi, nous décidons de remonter à Serifos, pour ne pas compromettre notre retour dans les temps au chantier. Donc jeudi retour moteur vers Serifos-Livadhi, quatre heures dont ving minutes de voile vent de travers à 4,5 noeuds.

Diaporama Modle
Loutra

Le 21 Juin : de Serifos-Livadhi à Kithnos-Loutra

Serifos est un bon abri. Ceux qui sont arrivés avant le grand frais de Nord restent au port ou dans la baie ; d'autres bateaux arrivent descendant du Nord, complétant le remplissage déjà élevé. Dès l'annonce d'accalmie, tout le monde est sur le pont, nous comme les autres, car il y aura peu de place dans les ports situés à moins de cinquante milles des bases de location de bateaux d'Athènes. Notre destination Loutra sur l'île de Kithnos est une cible prisée, aussi partons nous tôt afin d'y trouver une place.

Vent du Nord de face force 4 plus fort que prévu, heureusement pas de houle : 5 heures pour faire au moteur les 23 milles de Serifos-Livadhi à Kithnos-Loutra, de conserve avec Beg An Ar Vir. Vers midi, 4 bateaux seulement amarrés côté intérieur au quai Est de Loutra. A 14h, le quai est plein d'une douzaine de bateaux.

Coût de l'amarrage 7 €, électricité 5 €, douches 2 € ; chef de port efficace, peu bavard mais cordial.

Escale très agréable ! Des petites plages arborées à l'eau critalline avoisinnent le port, des sources chaudes sulfureuses ont été la base d'un établissement balnéaire aujourd'hui fermé et supplanté par quelques petites officines privées. On peut toujours s'y tremper, à condition de se mettre dans la petite bassine de mélange avec l'eau de mer ; les places sont chères, mais gratuites. Moins gratuites, mais plus chères au coeur des visiteurs sont les places des nombreuses tavernas les pieds dans l'eau. Nous avons choisi Stellas, embobelinés par le discours en français du serveur : nous avons même eu droit à un gâteau d'anniversaire impromptu, fêtant, par une bougie en point d'interrogation, à la fois l'été et l'année de plus de la maîtresse-coq (?) du bord.

En résumé, une escale très plaisante, calme, mais sans facilités tels que distributeurs d'argent liquide, location de voitures.

<logo
Comme dirait Hergé : au chantier, chez la mère Sanzot

Le 22 Juin : De Kithnos-Loutra à Galatas

Vent de secteur NW force 2 à 3, dixit Meteo-Grèce ; ce qui veut dire : force 0 à 4, de toutes directions entre SW et NE. Compte tenu des 50 milles à parcourir, moteur et assistance voile dès que le vent le permet. Conclusion 9 heures de parcours à l'ombre du bimini. La température a fait un bond soudain et la consommation d'eau fraîche aussi.

Un petit coup de fil en cours de route à Takis, le patron du chantier pour confirmer la réservation d'une bouée pour la nuit prochaine et, si possible, la sortie de l'eau du bateau pour le lendemain.

A 17h, on est amarrés à la bouée et à 18h, d'accord avec Takis pour sortir le bateau le lendemain vers 9h. Reste à passer la soirée tranquille. Bateau sur bouée, petit bain dans l'eau légèrement trouble et encore fraîche de la baie, dîner de retrouvailles chez Eleni et Thanasi à O Vlachos à Galatas.

Nous avons décidé d'avancer notre retour en France, initialement prévu le 13 Juillet, et obtenons une réservation pour le 28 Juin. Quatre jours pour désarmer le bateau en horaire d'été ; cette fois, c'est 30°C la nuit et plus de 35°C le jour. Et une vague caniculaire est annoncée.

Voilà, mercredi 28 10 h ; batteries et bateau fermés, au revoir aux copains encore sur place au chantier. Changement de véhicule, clim, direction Patras à 3 heures de route pour le ferry de 17h30.

A l'année prochaine !